Il a bouleversé nos quotidiens et pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, au même moment, la vie d’une grande partie de la planète. Il est venu appuyer là où ça fait mal nous montrant nos erreurs d’appréciation, nos limites et notre fragilité.

Drôle de virus en vérité, infiniment petit, il traverse les tissus et flotte dans l’air. Gigantesque, il cloue les avions au sol, impose le silence dans les rues des mégalopoles, met à genou les puissants. Il tue en masse, les riches et les pauvres, appauvrit les uns et enrichit les autres. D’un autre côté, il offre à la nature une respiration, rend aux animaux leur espace vital, fait taire les armes sur les zones de conflit, nous contraint à prendre un temps de pause, de réflexion, remettant la solidarité au coeur de nos préoccupations.

Il est étrange ce petit covid.

Certains d’entre nous l’ont vu de très près. Il ne nous a pas simplement offert deux mois de vacances pour les uns, deux mois de solitude ou de violence pour les autres :  il s’est invité jusque dans nos corps.

Fin Mars quand je tombe malade, je ne trouve aucune des réponses que j’attends sur les symptômes ni auprès des médecins, ni sur internet. Bien qu’entourée, je me sens extrêmement seule. Je cherche des témoignages mais la plupart sont terrifiants avec au mieux des séquelles à vie au pire la mort en perspective. Les médecins ne savent pas quoi me dire à part : “Restez chez vous !“.

Ensemble, nous avons découvert le Covid19. Voici ce que nous en avons appris.

Nos témoignages

D’étranges sensations me parcourent… l’impression de me «déplacer» à l’intérieur de mon corps. Anne C.

Vendredi. Je ressens le tout premier symptôme en me promenant. Mes poumons me brûlent. Cela pourrait faire penser à une bronchite sauf que je ne me sens pas malade même plutôt en forme. Une allergie… Mais oui, voilà, ça doit être ça… (lire la suite)

Puis tout devient flou … Je perds la notion de temps et donc de chronologie. Claude

Les symptômes ? Ceux d’un coup de froid du printemps, gorge sèche mais sans plus. Puis tout devient flou … Je perds la notion de temps et donc de chronologie … La première nuit, forte douleur de tête … ou partout ? Souvenir très difficile sans avoir la capacité de bouger (lire la suite)

J’ai d’abord  cru à un coup de froid. Virginie

… jusqu’à ce que mon compagnon et 2 autres amis tombent malade à leur tour. Je me suis interrogée, est-ce ça ?

Les symptômes ont été de la fièvre, toutes les soirées, toutes les nuits. D’intenses douleurs aux hanches qui me rendaient invalide, comme si j’avais des bleus aux os, comme si on les serrait dans un étau. Puis la perte du goût et de l’odorat (lire la suite)

 

Tout a débuté un samedi, début Mars lors d’une soirée entre amis. Pascale et Géronimo

Pascale, ma compagne, est prise d’éternuements. Pas de signe avant-coureur et aucune suspicion particulière. Pas de contact avec un malade ou de passage dans un cluster. Le lendemain matin (dimanche), maux de tête et de nouveau, des éternuements. Elle a un début de fièvre (lire la suite).

 

Je suis tombée comme une mouche. Une très grande fatigue, d’un seul coup. Noëlle

L’impression d’être passée dans une lessiveuse, de ne rien pouvoir faire, n’avoir rien envie de faire… seulement dormir (lire la suite)