Repenser l’infidélité…

Non, elle n’est pas toujours le signe qu’un couple va mal. Dans son livre « Je t’aime, je te trompe », Esther Perel, thérapeute de couple et de famille explore toutes les facettes de l’adultère.

Au gré de témoignages parfois bouleversants, le lecteur en découvre les différentes motivations : la  recherche d’un autre « moi », l’excitation de la transgression, l’attrait d’une vie non vécue (un amour de jeunesse, des occasions manquées), la reconquête du désir féminin ou des émotions. La thérapeute interroge : tromper, est-ce forcément trahir l’autre ?  Une liaison extra-conjugale peut-elle aider un couple ?

Tout en reconnaissant l’effroyable douleur de la trahison et la blessure profonde causée par l’infidélité, l’auteure bouscule nos certitudes : oui, il est possible d’aimer deux personnes à la fois. Non, ce n’est pas forcément de la faute de l’autre. Non, l’adultère ne signifie pas la fin du couple et oui, il est possible après de donner naissance à une nouvelle union avec son conjoint.

 

D’origine belge et francophone, Esther Perel est thérapeute du couple et de la famille à New York. Membre de l’Académie américaine de thérapie familiale, elle a longtemps travaillé sur le programme international d’études des traumatismes à l’université Columbia.

Esther Perel est également l’auteure de “L’intelligence érotique: faire vivre le désir dans le couple”. Elle produit et anime le podcast “Where should we begin?